Pourquoi vous ne devriez pas prendre votre voiture en location (LOA)?

Location avec option d'achat LOA

Quand on envisage d’acheter une nouvelle voiture, plusieurs options sont possibles. Vous pouvez opter pour l’achat d’une voiture d’occasion, qui vous coûtera moins chère à l’achat, mais qui comporte certains risques. En effet, même si votre véhicule semble en parfait état lors de l’achat, rien ne vous garantit qu’il ne tombera pas en panne quelques jours, semaines, ou mois plus tard. Au final, une voiture d’occasion peut vous coûter plus chère qu’une voiture neuve, tant en entretien qu’en réparations diverses. Tout dépendra évidemment d’un certain nombre de variables. À cause de ces variables plus ou moins incertaines et imprévisibles, beaucoup vont alors envisager d’acheter un véhicule neuf, qui est plus cher à l’achat mais ne nécessitera que très peu d’entretien pendant au moins les 4 premières années (jusqu’au contrôle technique). De plus, en achetant un véhicule neuf, on peut bénéficier de plusieurs garanties (garantie constructeur, garanties proposées par le concessionnaire). Lorsqu’on décide d’acheter un véhicule neuf, on peut alors soit le payer cash lorsqu’on dispose des fonds nécessaires, soit effectuer un crédit bancaire, soit opter pour la location avec option d’achat (LOA), appelée aussi leasing. La LOA présente plusieurs avantages qui la rendent très attractive à première vue. Cependant, elle présente aussi plusieurs inconvénients, qu’il ne faut pas négliger avant de prendre sa décision.

La location avec option d’achat, comment ça fonctionne ?

Au lieu d’acheter le véhicule directement comme c’est le cas avec un crédit bancaire, avec la LOA, vous louez ce véhicule pendant une période définie à l’avance, généralement de plusieurs années (3 ou 4 ans en moyenne). À l’issue de cette location, vous pouvez soit rendre le véhicule, soit le racheter, soit l’échanger contre un nouveau véhicule. Cette offre vous permet donc, par exemple, de pouvoir rouler en permanence avec des véhicules neufs. Généralement, les mensualités seront moins chères que celles d’un crédit bancaire, et ce pour une raison simple : Pour calculer ces mensualités, le loueur ne prendra en compte qu’une partie de la valeur du véhicule. Ainsi, à l’issue du contrat de location, vous devrez verser le montant restant pour racheter le véhicule si vous le souhaitez. Voici précisément les éléments qui entrent en ligne de compte dans le calcul des mensualités d’un leasing :

– le prix de la voiture ;
– le prix de sa valeur résiduelle au terme de la location ;
– la durée du contrat ;
– le nombre de kilomètres effectués pendant la durée de la location ;
– les services compris (entretien, assistance, assurance…).

Certains éléments vont varier d’une offre à l’autre. Tous les loueurs ne proposent pas, par exemple, une assurance, ou encore, ils vont proposer des modalités d’assistance et d’entretien différentes.

A lire aussi :  5 clés qui vous permettront de maintenir votre salaire en cas d’arrêt maladie

La location avec option d’achat a un côté pratique. En effet, lorsque vous souhaiterez changer de véhicule, vous n’aurez pas à vous soucier de revendre votre voiture actuelle. De plus, certaines offres permettent de souscrire une LOA sans apport personnel, ce qui rend les véhicules neufs accessibles à un plus grand nombre de personnes. Par ailleurs, toutes les modalités du contrat sont définies et connues à l’avance, et les nombreux services inclus dans ce contrat entraînent une baisse des frais d’entretien. Certaines personnes sont adeptes de ce système pour la bonne et simple raison qu’elles aiment changer régulièrement de véhicule, parfois par envie, parfois par nécessité. Enfin, les mensualités étant moins élevées que celles d’un crédit équivalent en montant et en durée, le leasing permet bien souvent d’accéder à des modèles plus hauts de gamme, ou avec plus d’options.

Si tous ces avantages sont bien attrayants, il ne faut pas pour autant fermer les yeux sur les différents inconvénients engendrés par un contrat de location avec option d’achat.

Des mensualités plus basses pour un coût global plus élevé

Si les mensualités d’une LOA sont moins élevées que celles d’un crédit bancaire, c’est uniquement grâce à la valeur résiduelle du véhicule, qui est réservée à un éventuel achat définitif en fin de contrat. Ainsi, si vous additionnez toutes vos mensualités ainsi que la valeur résiduelle, vous vous apercevrez qu’en réalité, votre LOA vous reviendra plus chère qu’un crédit à la consommation. Alors, bien sûr, il faut aussi tenir compte des différents services inclus dans le contrat, qui ne seraient pas inclus dans un crédit bancaire. Mais en y regardant de plus près, dans la majorité des offres, les assurances proposées sont incomplètes, vous obligeant donc à souscrire votre propre assurance, et les services d’entretien sont très limités ; donc globalement, votre LOA vous reviendra toujours plus chère qu’un crédit bancaire. Certains se diront qu’ils payent ce supplément pour les avantages, le côté pratique etc., cela reste une décision personnelle quoi qu’il arrive, mais il est important d’avoir conscience de tous les éléments, et de bien lire son contrat, jusqu’aux plus petits caractères.

L’impossibilité de personnaliser votre voiture

Techniquement, la carte grise et l’assurance sont à votre nom, mais votre contrat de LOA comporte une clause importante : vous devez restituer le véhicule dans un état impeccable et d’origine, sous peine de devoir verser des pénalités. Ainsi, vous ne pouvez rien modifier. Sans être un passionné de tuning, même des modifications simples sont prohibées. Vous ne pouvez pas la repeindre, ni modifier des pièces telles que le pare-chocs, les rétroviseurs, le pot d’échappement, l’habitacle etc.

A lire aussi :  Tour d’horizon des paris sportifs

kilométrage maximum imposé

Votre contrat de location avec option d’achat comportera également un kilométrage maximum que vous devrez respecter, encore une fois sous peine de devoir verser des charges supplémentaires en cas de dépassement. En général, vous savez à peu près combien de kilomètres vous effectuez chaque année, en moyenne, ce qui vous permet de trouver l’offre dont le kilométrage correspond à votre usage. Cependant, c’est sans compter sur les imprévus de la vie, comme les longs trajets lors de voyages, par exemple. C’est donc un point sur lequel il vous faudra être très vigilant, en optant si possible pour un contrat vous laissant une certaine marge de manœuvre au niveau du kilométrage imposé.

Des assurances incomplètes mais imposées

Les contrats de LOA ont bien souvent une assurance comprise dans le contrat, que vous allez donc payer quoi qu’il arrive puisqu’elle sera incluse dans le calcul de vos mensualités. Cependant, ces assurances sont la plupart du temps incomplètes, puisqu’elles ne couvrent pas le locataire en cas de dommages corporels. Ainsi, en cas d’accident, mieux vaut ne pas avoir la moindre égratignure ! Cet inconvénient va donc vous obliger à souscrire, en plus, une assurance auto classique qui comportera toutes les garanties nécessaires.

Des conditions de résiliations contraignantes

Un autre point très important à prendre en compte avant de s’engager, est les conditions de résiliation de votre contrat. Outre les conditions classiques liées à la fin du contrat de leasing, dont j’ai évoqué les issues plus haut, il y a également les conditions liées à une éventuelle résiliation anticipée. Souvent, vous trouverez des clauses vous empêchant de résilier votre contrat avant une certaine durée (obligation de conserver le véhicule pendant au moins 12 mois par exemple), ainsi que des frais de résiliation anticipée souvent très coûteux.

Comment souscrire à un contrat de leasing pour une voiture ?

Maintenant que vous connaissez le fonctionnement du leasing, si après avoir pesé le pour et le contre, cette offre continue de vous intéresser alors il ne vous restera plus qu’à souscrire à un contrat de leasing automobile.

Pour plus d’informations sur le leasing, son prix, ses conditions

Où peut-on souscrire à une offre de location avec option d’achat ?

Si vous souhaitez bénéficier du leasing auto pour conduire le véhicule de vos rêves, la première idée qui vous vient à l’esprit c’est de vous rendre chez un concessionnaire automobile. Bien que le concessionnaire puisse vous faire bénéficier de la location avec option d’achat, il faut savoir qu’en général il proposera les prix les plus élevés du marché.

A lire aussi :  4 trucs pour réduire le coût de votre divorce

Il existe de nos jours de plus en plus d’acteurs qui pourront vous faire bénéficier d’une offre de location avec promesse de vente pour un véhicule. Il peut s’agir d’autres établissements commerciaux mais aussi d’une banque ou d’un autre organisme de prêt qui eux aussi proposent des contrats de leasing.

Avant de souscrire pour être sûre que vous ne passez pas à côté de la meilleure offre, nous vous recommandons de mener au préalable des recherches pour savoir quel établissement propose les meilleurs prix. Pour vous aider vous pouvez utiliser un comparateur en ligne.

Quelles sont les démarches pour faire un leasing ?

La première étape pour souscrire à un contrat de location avec promesse de vente, c’est de choisir l’organisme avec lequel vous souhaitez souscrire à un contrat de leasing automobile. Pour cela il vous suffira de prendre rendez-vous et de vous rendre sur place ou de prendre contact en ligne pour faire votre demande.

Ensuite, il vous sera demandé de fournir les documents suivants :

  • une pièce d’identité (passeport ou carte d’identité) en cours de validité
  • un contrat de travail
  • une copie des trois dernières fiches de paie
  • une copie des trois derniers relevés bancaires
  • un avis d’imposition
  • un RIB
  • un justificatif de domicile de moins de trois mois

Une fois que vous aurez réuni ces documents, il faudra les transmettre à l’organisme de leasing qui évaluera votre éligibilité à un contrat de location avec option d’achat. Si votre dossier est accepté alors il vous faudra sceller l’accord en signant le contrat. Enfin, pour finaliser l’accord il faudra régler la première mensualité et/ou l’apport si celui-ci est exigé.

Rappel : l’apport n’est pas remboursé, nous vous recommandons donc de ne souscrire à un  contrat de leasing avec apport que si et seulement si vous souhaitez acheter le véhicule

Conclusion :

Finalement, comme pour toute offre commerciale, la location avec option d’achat présente des avantages et des inconvénients. Le but de cet article est de vous aider à mieux peser le pour et le contre, sans vous précipiter vers une offre en n’ayant pas suffisamment prêté attention à tous les éléments qui la composent. Une LOA est un engagement à moyen terme voire à long terme, avec des contrats allant de 2 à 4 ans, il ne faut donc pas s’y engager à la légère. En ayant toutes les cartes en main, à vous maintenant de déterminer, entre les avantages et les inconvénients, lesquels pèsent les plus lourds dans la balance, et si un contrat de LOA pourra réellement convenir à vos besoins, et répondre à vos attentes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here