5 pistes pour réduire ses dépenses d’alimentation

0
21
reduire ses depenses d'alimentations

Votre budget alimentation explose depuis quelques années. Vous avez l’impression que cela coûte toujours plus cher de se nourrir alors que la qualité ne s’améliore pas vraiment dans votre assiette. Il est temps de changer votre façon de consommer pour votre bien et celui de vos enfants. En achetant différemment, vous allez vite vous rendre compte que vous pouvez manger mieux pour moins cher. Comment ? C’est très simple, suivez nos conseils pratiques ci-dessous.

Privilégier les circuits courts

Quand vous achetez un produit dans un magasin, vous êtes-vous demandé combien d’intermédiaires prenaient leur marge au passage sur ce produit ? En général, ils sont très nombreux, en particulier lorsque le produit a subi des transformations. Cela peut aller jusqu’à 7 ou 8 intermédiaires entre le producteur et le client. Comme chacun prend sa marge au passage, cela laisse au final très peu de valeur ajoutée pour créer un produit de qualité. On comprend dès lors aisément qu’en réduisant le nombre d’intermédiaires, on peut tout de suite accéder à des produits de bien meilleure qualité. C’est la première méthode pour réduire ses dépenses de la vie quotidienne.

Mais alors comment s’y prendre pour trouver des circuits courts ? Dans les grandes villes, la solution sera de se rendre dans les marchés qui se tiennent chaque semaine près de chez vous. En général, le producteur est directement présent ou alors, vous achetez à un marchand qui se fournit directement chez un producteur. L’autre possibilité est d’acheter directement auprès du producteur en vous rendant dans une ferme ou dans une coopérative agricole. On trouve également sur internet des sites qui mettent en relation directe le paysan avec le client final.

En plus d’accéder à des produits locaux répondant à des normes sanitaires exigeantes, vous ferez un bon geste pour la nature. Imaginez l’empreinte carbone de la tomate qui vient de l’autre bout de la planète. En consommant local, vous soutenez le tissu économique et vous assurez la pérennité de la chaine alimentaire. On l’a vu, en cas de crise sanitaire, la présence d’une production locale est vitale pour maintenir les approvisionnements.

Cultiver ses propres légumes

Vous disposez d’un petit jardin où vous pourriez installer un potager ? Pourquoi ne pas faire pousser vos propres légumes ? Cela demande du temps et de l’attention mais au niveau de la qualité, vous aurez difficilement mieux. Vous allez pouvoir sélectionner les meilleures graines et ensuite les cultiver à votre façon, en utilisant les produits les plus respectueux de l’environnement. Ainsi, quand vous mangerez, vous saurez exactement ce que vous avez dans votre assiette.

Au niveau du prix, si l’on met de côté le fait que votre temps vaut de l’argent, vous ferez de belles économies en cultivant votre propre jardin potager. Cela sera d’autant plus rentable si vous disposez d’un puit ou d’un forage pour assurer gratuitement l’alimentation en eau au moment de l’arrosage des plants. Sachez quand même que l’entretien demande du temps. Cela sera variable suivant la surface de votre potager. Par exemple, il faut prévoir 2-3h par semaine pour arroser et retirer les mauvaises herbes sur un potager de 50 m². Si vous avez la main verte, vous pourrez étendre votre parcelle cultivée pour revendre ensuite le surplus à des proches.

Cuisiner de façon raisonnée

Vous aimeriez cuisiner plus ou mieux ? C’est le moment de passer à l’action. Au lieu d’acheter des plats préparés qui contiennent plus de produits chimiques et d’additifs que de légumes, vous allez apprendre à préparer de bons petits plats très sains. Exit les surgelés et les plats prêts à réchauffer au four micro-ondes difficiles à digérer et pas vraiment bons pour votre santé.

La première chose à faire est de cuisiner en grande quantité. Plutôt que de cuisiner juste la quantité dont vous avez besoin, cuisinez 3 ou 4 fois cette quantité. Le surplus, vous le mangerez les jours suivants ou vous le congèlerez pour pouvoir le consommer à une période où l’on ne trouve pas ces types de légumes au marché à un prix raisonnable. Vous pouvez aussi apprendre à préparer vos propres bocaux de conserves. C’est très facile à faire et cela vous permettra d’avoir de délicieux légumes frais toute l’année.

Vous allez vite vous rendre compte que vous pouvez préparer vous-même tous les plats ou presque que vous achetiez auparavant en magasin. Voici quelques exemples auxquels on ne pense pas forcément : confiture, yaourt, gâteaux secs, pain, etc… Prenons l’exemple du pain. Avec environ 50 centimes d’euros de matières premières (farine, levure et eau), vous allez pouvoir fabriquer un excellent pain frais pour 3 à 4 jours. Si vous deviez acheter une baguette chaque jour, cela vous reviendrait 3 à 4 €. L’économie est donc substantielle et le pain ne sera pas moins bon que chez le boulanger. Sans parler du fait que vous aurez la satisfaction de manger des plats préparés par vos soins et ça, ça n’a pas de prix !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here