Dans quoi investir pour devenir rentier ?

0
48
investissement 2021

Les investisseurs, débutants ou aguerris, visent tous un objectif en commun : devenir rentier un jour. Il y a, bien entendu, un prix à payer pour rendre ce rêve réalité. Pour trouver le chemin menant à la réussite, il faut être prêt à prendre des risques. Comme on le dit souvent, qui ne tente rien n’a rien. En tout cas, voici les meilleurs placements à privilégier pour devenir rentier en 2021.

L’assurance-vie : toujours le placement préféré des Français

Conscients de l’importance de la constitution d’une épargne essentielle à la préparation de leur retraite, les Français sont toujours nombreux à opter pour l’assurance-vie dont l’encours s’établissait à 1 753 milliards d’euros fin octobre 2020 (source : Fédération française de l’Assurance). L’assurance-vie demeure le placement préféré des Français en matière d’épargne.

En sélectionnant minutieusement ces supports d’investissement, la rente générée par son contrat d’assurance-vie sera plus conséquente. Ils se classent en deux catégories bien distinctes : les fonds en euros (sans risque) et les unités de compte (non garanties). La solution ultime consiste à diversifier son portefeuille de fonds ou d’actifs.

En diversifiant ses fonds d’investissement en assurance-vie, la volatilité des marchés financiers sera limitée. Parmi les divers supports d’investissement éligibles, on peut citer notamment les actions et les obligations, généralement regroupées dans un organisme de placement collectif en valeurs mobilières (OPCVM). Il en va de même pour les parts de sociétés civiles de placement immobilier (SCPI), les ETF ou trackers et d’autres fonds indiciels. Il est possible de trouver d’autres informations complémentaires sur Devenir-rentier.org.

Le Plan Epargne Actions (PEA)

Le Plan Epargne Actions présente des caractéristiques similaires à celles de l’assurance-vie, le placement phare des épargnants français. À la différence, le PEA se compose principalement d’actions. Tout comme dans le cadre d’un contrat d’assurance-vie, l’épargnant peut opter pour une sortie en rente viagère. L’avantage réside dans la fiscalité de la rente générée. Plus précisément, elle bénéficie d’une exonération d’impôt sur le revenu.

L’ouverture d’un PEA est réservée aux personnes majeures résident fiscal en France. Il existe, bien entendu, des plafonds d’investissement à respecter. Ils sont fixés en fonction du type de contrat. Il prend deux formes distinctes : le PEA classique ou le PEA PME. Le montant des versements étant plafonné à 150 000 € pour la première option, contre 75 000 € pour la seconde.

Les établissements bancaires autorisent à leurs clients de détenir un PEA et un PEA PME en même temps. C’est une option souvent proposée au couple. Dans ce cas, le plafond de versement s’établit à 300 000 € pour un PEA classique, et 150 000 € pour un PEA PME. On obtient ainsi un plafond total de 450 000 €.

La Location Meublée Non Professionnelle (LMNP)

Très concrètement, le but de la vie d’un rentier consiste à vivre uniquement de ses rentes. L’épargnant ne pourra jamais atteindre cet objectif s’il se contente de placer son argent sur des placements financiers et boursiers. Dans le but d’optimiser davantage ses rentes, investir dans l’immobilier locatif constitue une solution pertinente.

Il convient de souligner que les biens meublés se louent plus facilement que les logements vides. Ils permettent d’ailleurs de générer des revenus plus conséquents. Le statut LMNP (ou Loueur Meublé Non Professionnel) possède de nombreux avantages. Il y a notamment la possibilité de se constituer des revenus réguliers garantis par un bail de location.

L’investissement en LMNP constitue une solution d’investissement intéressante fiscalement. Effectivement, les revenus tirés de la location d’un bien meublé étant considérés comme des Bénéfices Industriels et Commerciaux. La fiscalité y afférente s’avère plus avantageuse. Le statut LMNP permet d’ailleurs au propriétaire-bailleur d’un bien meublé de payer moins d’impôt en choisissant entre deux régimes d’imposition ; le régime micro-BIC et le régime réel simplifié.

L’investissement locatif en EHPAD

Le marché de l’EHPAD (ou Établissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes) continue toujours à battre de l’aile. Il s’agit d’un investissement rentable, et porteur d’avenir. Le rendement d’une chambre médicalisée en EHPAD avoisine les 5 %, et même plus dans certaines villes. Le vieillissement de la population française constitue un élément favorable au développement du marché de l’EHPAD en France. L’investissement en EHPAD permet de bénéficier des avantages fiscaux des dispositifs LMNP et Censi-Bouvard : réduction d’impôt de 11 % du montant investi et 20 % de TVA sur le prix d’achat du bien.

Le placement en pierre papier via les SCPI

Le marché de la pierre papier séduit de nombreux investisseurs (particuliers et institutionnels). Il est facilement accessible via les Sociétés Civiles de Placement Immobilier. Le ticket d’entrée s’avère raisonnable (entre 200 € à 1 000 €). Différentes méthodes d’investissement sont possibles (achat au comptant, à crédit, en démembrement, via l’assurance-vie). Les SCPI diversifiées et les SCPI spécialisées sont à préconiser, car elles ont délivré des taux de rendement annuel respectifs de 4,82 % et 4,41 %. Les SCPI distribuent trimestriellement des revenus sous forme de dividendes à leurs associés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here