Combien coûte un site WordPress ?

0
11
Wordpress combien ça coute

Pour faire connaitre son entreprise sur le web, ou pour attirer du trafic vers ses services en ligne, il est important d’avoir un site internet de qualité. À cet effet, WordPress est le choix d’une grande partie des développeurs pour la création de blogs personnels, de sites d’informations ou encore de sites d’actualités. Ce choix se justifie par la facilité d’utilisation du site web ainsi que ses nombreuses fonctionnalités. En effet, WordPress est un CMS assez intuitif qui permet de créer un site vitrine, un site d’informations ou un blog personnel en quelques clics. Quels sont les frais qu’impliquent la création de ce site via ? Nous répondrons à cette question dans le développement suivant.

Les fonctionnalités générales sur WordPress

WordPress est un CMS évolutif et simple d’utilisation utilisé pour créer des sites internet adaptés à vos besoins. Il s’agit d’un site Open Source efficace pour un référencement optimisé du site web. Bien qu’il y ait assez de choses à apprendre sur son fonctionnement, il peut être utilisé par n’importe qui avec beaucoup d’aisances. Plusieurs fonctionnalités la rendent incontournable.

Gestion des contenus

Avec WordPress, il est possible de créer des brouillons que vous pouvez terminer et publier plus tard. Vos contenus peuvent être publics ou privés. Il est aussi possible de sécuriser l’accès à vos articles et pages en utilisant un mot de passe. Ces fonctionnalités sont accessibles dans le sous-onglet  » Accueil  » de votre tableau de bord WordPress. Dans ce dernier, vous verrez également le nombre de pages créées, le thème et vos statistiques générales.

Toutefois, dans le sous-onglet  » Stats du site « , vous aurez des informations plus pointues telles que les critères de recherche et les clics, les pages les plus partagées ainsi que les articles et le nombre de vues par jour du site.

Les autorisations

Les autorisations servent à contrôler ce que les autres peuvent faire ou non sur votre site. Quelques exemples d’autorisations sont : la lecture des articles, la rédaction et la modification des contenus, la suppression des publications, l’installation des extensions, la suppression des thèmes et la modification des paramètres des commentaires.

Ces autorisations sont plus ou moins accordées selon votre rôle sur le site WordPress. Par exemple, en tant qu’administrateur, vous avez libre accès à toutes les permissions de WordPress. Ainsi, vous êtes autorisé à installer et gérer des plugins, des thèmes, des fichiers et à modifier ces derniers.

En tant qu’éditeur, il vous est possible de modifier des articles et des pages de même que les paramètres des commentaires. En effet, pour recevoir les avis de vos lecteurs sur vos articles, il suffit d’activer les commentaires sous vos publications. Il est également possible de les désactiver quand l’article devient vieux. L’éditeur a donc un rôle de superviseur.

Les auteurs quant à eux, peuvent publier des contenus et les attribuer à des catégories déjà existantes.

Le contributeur d’un site WordPress peut créer des publications, mais il ne peut pas les mettre en ligne.

Les abonnées qui sont tout en bas de l’échelle de permission ont accès à toutes les publications uniquement pour lecture. Ils peuvent également gérer leur profil.

En général, la création d’un site WordPress est gratuite, mais certaines fonctionnalités un peu plus avancées telles que les thèmes, les plugins, l’hébergement et le nom du domaine ne sont pas gratuites.

Combien coute un site WordPress si vous le créez vous même

Vous souhaitez vous lancer dans la création d’un site WordPress, bien que ce CMS soit gratuit, vous aurez tout de même des frais à prévoir pour votre site internet comme le nom de domaine, l’hébergement, les thèmes et les plugins.

Quel nom de domaine réserver ?

Le nom de domaine s’associe à votre image ou marque sur WordPress. Il permet donc aux internautes de se rendre aisément sur votre site web. Pour cela, vous devez choisir un nom de domaine qui est facile à mémoriser, l’idéal est de choisir un nom avec 15 caractères au maximum. De même, le nom de domaine doit être facile à épeler. Pour cela, il faut éviter les doublons de lettres. Enfin, éviter les accents dans les noms de domaine au risque d’être mal référencé dans google.

Dès que vous avez une idée de votre nom de domaine, il est conseillé de vérifier sa disponibilité grâce au moteur d’OVH ou plusieurs autres vérificateurs.

Le nom de domaine coûte entre 4 € et 50 € par an ou plus. En effet, le prix du nom de domaine va dépendre de :

  • La disponibilité : un nom de domaine disponible est moins cher qu’un nom de domaine qu’une seule personne pourrait vous fournir ;
  • L’extension : le choix de l’extension dépend de l’activité. Vous avez le choix entre une extension locale(.Paris, .bzh,.fr …) , une extension personnalisée (.xyz, .pro …) et des extensions génériques (.com, .info, .biz, .net …).

Néanmoins, n’hésitez pas à comparer les prix entre plusieurs hébergeurs avant de faire cet investissement. Il faut garder en tête que quelques petits frais supplémentaires tels que la protection de la vie privée peuvent s’ajouter.

Quel hébergeur choisir pour son site WordPress ?

L’une des premières étapes avant d’installer WordPress et commencer à éditer du contenu pour un site internet est le choix de l’hébergeur.

Bien que le site WordPress soit gratuit, l’hébergement est payant.

En général, les hébergeurs proposent deux types de services : un espace de stockage pour placer les fichiers de votre site, c’est-à-dire le serveur et la base de données afin d’enregistrer le contenu et les options de votre site web.

De façon spécifique, un hébergement WordPress représente un ensemble de serveurs destinés à faire fonctionner les sites web WordPress au maximum de leurs capacités. Ils sont optimisés.

Ainsi, cinq solutions se présentent pour les créateurs de site web. Il s’agit du serveur mutualisé, du serveur dédié, de l’hébergement cloud, du serveur virtuel et enfin des offres spécifiques WordPress.

Serveur mutualisé

Dans le cas du serveur mutualisé, il héberge d’autres sites internet en dehors de votre projet. Ainsi, vous ne saurez pas le type de projets exploité par les autres clients. Vous ne pouvez pas non plus décider des utilisateurs avec lesquels vous avez le même hébergeur.

Le serveur mutualisé est idéal si vous avez un site vitrine ou si vous ne prévoyez pas d’avoir un trafic important par jour sur votre site web. Il a un prix très abordable et convient aux petites entreprises qui n’ont pas un budget important.

Par ailleurs, il ne nécessite que peu de maintenance technique. Son prix varie entre 3 et 7 euros par mois.

Cependant, il existe des hébergeurs gratuits ou des sites de construction qui proposent également d’avoir un nom de sous-domaine gratuit.

Serveur dédié

Le serveur dédié est uniquement disponible pour un seul client ou pour un service spécifique. Les droits d’utilisateurs ne seront plus limités dans ce cas. En outre, les serveurs dédiés sont recommandés pour les services qui n’utilisent qu’un seul hébergeur. Avec ceux-ci, vous bénéficiez d’une plus grande sécurité, car toutes les données ne sont disponibles que pour le seul client.

Pour les sites à but communautaire tels que les forums, un énorme flux de visiteurs peut survenir en raison d’un sujet d’actualité. Le serveur dédié est adapté pour ce genre de situation.

Le prix d’un serveur dédié varie entre 50€ et 1000€ par mois, voir plus selon vos besoins.

L’hébergement cloud

L’hébergement cloud permet d’utiliser un serveur isolé et de profiter de ses propres ressources. Vous avez la liberté de faire l’automatisation et le suivi des solutions par des API et des applications mobiles.

En outre, lorsque des pannes matérielles surviennent, cela ne crée pas d’indisponibilité puisque les sites web et les autres applications sont hébergés sur un réseau de serveurs. Pour bien gérer l’environnement dans le cloud, les fournisseurs de cet hébergement offrent des services spécialisés. Par contre, la connexion à internet avec ce type d’hébergement doit être de bonne qualité au risque de perdre du temps.

En termes de flexibilité, l’hébergement dans le cloud est meilleur, car sa bande passante s’adapte aux pics de trafic ainsi qu’à la demande saisonnière.

En ce qui concerne le coût, contrairement aux autres types d’hébergement, les utilisateurs payent les ressources qu’ils utilisent à l’heure ou pendant le mois.

Serveur virtuel

Chaque serveur virtuel peut avoir son système d’exploitation. Ceci est possible grâce à un système de partitionnement. Avec le serveur virtuel, les données ainsi que les fichiers sont totalement inaccessibles.

D’autre part il est possible d’augmenter la mémoire de stockage, la bande passante ainsi que la mémoire vive, ceci contre une rémunération. Néanmoins, l’utilisation d’un serveur virtuel nécessite quelques compétences au préalable.

En outre, il faut une bonne configuration pour maintenir l’intégrité des données qui sont collectées sur le serveur virtuel.

Le prix du serveur virtuel varie entre 2,99 €et 15 €.

Les offres spécifiques WordPress

En général, les offres spécifiques WordPress sont des serveurs cloud entièrement adaptés pour les sites WordPress. Ici, la charge de travail est moindre, car l’hébergeur fait la maintenance du site et gère le serveur.

Ces offres coûtent entre 5 € et 30 € par mois.

Pour le choix de votre hébergeur, les éléments à prendre en compte sont :

  • la vitesse : la bande passante doit être performante pour supporter les pics de trafic et charger rapidement les pages pour les internautes ;
  • Le service à la clientèle : l’hébergeur avec le service client le plus réactif doit être privilégié afin de résoudre dans les plus brefs délais les problèmes qui pourraient survenir avec le site web. Pour vérifier cela, il faut leur poser des questions sur leurs réseaux sociaux.
  • L’implantation des serveurs : elle détermine votre adresse IP, votre cible et votre hébergeur doit donc se situer dans la même zone géographique pour optimiser le référencement naturel ;
  • la facilité d’utilisation : certains hébergeurs sont plus faciles à utiliser que d’autres ;
  • La capacité de stockage : certains hébergeurs ont une plus grande capacité de stockage que d’autres. Elle doit être au minimum de 100 Mo ;
  • Le prix, la sécurité, la fiabilité et la disponibilité.

Autres facteurs entrant en compte pour le calcul du coût d’un site Web

Le nom de domaine et l’hébergement ne sont qu’une partie des coûts engendrés par la création d’un site WordPress. En effet, les thèmes, le design et la création de contenu ne sont pas à négliger.

Les thèmes

WordPress dispose d’une multitude de thèmes pour personnaliser votre site. Certains sont gratuits et d’autres coûtent plus de 168 € en général il vous faudra débourser entre 40€ et 80€. Cependant, si aucun des thèmes ne correspond à votre vision, il existe des boutiques en ligne où vous pouvez acheter plusieurs autres thèmes. Mais ces thèmes ne sont pas faciles à personnaliser. Par contre, lorsque vous embauchez un professionnel pour vous créer un thème sur mesure, sa rémunération peut se situer entre 500 € et 8 300 €.

Les plugins

Les plugins sont des bouts de codes grâce auxquels on ajoute certaines fonctionnalités au site WordPress. Certains sont gratuits, mais ceux qui aident réellement à optimiser le site web sont payants. Par exemple, MailChimp qui est un logiciel qui contribue à faire du marketing par courriel coûte entre 0 € et 5 € par mois et parfois bien plus.

Par ailleurs, le logiciel Gravity Forms qui facilite la création de formulaires opt-in coûte 59€ environ. Pour la protection pare-feu nécessaire au site Web, Sucuri coûte 167 €. Enfin, le logiciel YoastSEO sert à placer vos différentes pages à une bonne place sur les moteurs de recherche et coûte entre 0 € et 75 €.

Pour répondre à la question combien coute un site WordPress si vous le créez vous-même, cela dépendra de vos besoins! Dans la majorité des cas un simple nom de domaine + un hébergement suffira pour créer un site WordPress, en effet les thèmes et plugins sont intéressant mais facultatifs, il en existe des milliers gratuits. Votre site WordPress vous coutera donc en moyenne 70€/an pour l’hébergement + le Nom de domaine! Si vous voulez le rendre plus joli et avec plus de fonctionnalité vous devrez débourser entre 50€ et 300€ supplémentaire par an. Cependant ce qui vous coutera le plus chère c’est le temps passé à le créer, bien que cela ne soit pas compliqué, peut-être est-il plus intéressant pour vous de passer par un prestataire!

Le prix d’un site WordPress avec un prestataire

Le prix varie également selon le prestataire de services. En règle générale, pour un site e-commerce simple avec WordPress, un freelance propose des tarifs entre 1500 € et 3600 €, les petites agences font un devis de 2500 € à 5400 € et les grandes agences web proposent de 5000€ à 12000 €.

Pour un site vitrine, le prix dépendra du nombre de page à créer, pour 3 à 5 pages comptez en moyenne 800 à 3000€, pour 5 à 10 pages comptez 1500€ à 4000€. Le prix variera aussi en fonction des éléments que vous souhaitez mettre sur votre site.

Le coût d’un site WordPress dépend donc principalement des besoins et du prestataire.

Un freelance sera un choix judicieux pour les petits budgets et pour un contact privilégié, une agence sera un meilleure choix pour les gros projets E-commerce avec des prestations complètes (Création du site, référencement, rédaction, marketing …)

Conclusion

Le site WordPress est gratuit, mais tous les extras qui entrent en compte pour obtenir un site web fonctionnel et optimisé ne le sont pas. Le design, le nom de domaine, l’hébergeur, les plugins, les thèmes, les fonctionnalités du site e-commerce sont autant d’éléments qui impliquent des frais mensuels ou annuels. Votre temps n’est pas à prendre à la légère non plus, car pendant que vous faites votre site, vous ne travaillez pas sur votre chiffre d’affaire! Dans certains cas il est plus judicieux de faire appel à un prestataire pour la création d’un site internet pour vous concentrer sur le développement de votre activité!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here