Comment faire baisser son taux d’endettement ?

0
16
faire baisser taux d'endettement

Alors que vous vouliez solliciter un nouveau crédit, on vous annonce que votre taux d’endettement est trop élevé pour que celui-ci vous soit accordé.

Que vous souhaitiez profiter d’une opportunité pour investir dans l’immobilier locatif ou obtenir les fonds nécessaires pour faire face à un imprévu, ce type de refus peut être frustrant à problématique.

Heureusement, il existe des solutions pour diminuer son taux d’endettement et écarter tout risque de surendettement.

Pour bien comprendre la problématique, nous vous présentons la méthode de calcul de celui-ci, la signification de ce pourcentage, ainsi qu’une solution réellement efficace, le regroupement de crédits.

Comment calculer son taux d’endettement ?

Le taux d’endettement représente la partie de vos revenus qui est consacrée au paiement de vos charges mensuelles.

Quelles sont les dépenses à prendre en compte ?

Vous allez retenir ici ce qu’on appelle les dépenses contraintes, à savoir ces sommes que vous êtes obligé de payer chaque mois.

  • Le loyer, si vous êtes locataire, ou votre mensualité de crédit immobilier, si vous êtes propriétaire,
  • Vos mensualités de crédits à la consommation (crédit auto, moto ou travaux, crédit renouvelable…),
  • Vos factures d’électricité, gaz et eau, ou tout autre énergie,
  • La pension alimentaire que vous versez,
  • Les frais de garde d’enfants (non-couverts par la CAF),

Quels revenus sont pris en compte dans le calcul du taux d’endettement ?

  • Votre salaire net, avec toute prime contractuelle, 13e mois ou commissions,
  • Les revenus professionnels non-salariés (professions libérales, agriculteurs, artisans-commerçants)
  • Toute pension que vous recevez (pension alimentaire, retraite, handicap…)
  • Les allocations d’aide au logement (APL)
  • Les revenus fonciers
  • Les allocations familiales

A noter. Les indemnités de chômage, accident de travail ou maladie professionnelle, ne sont pas pris en compte. Certains organismes ne tiennent pas non plus compte des revenus fonciers et allocations familiales.

Comment calcule-t-on son taux d’endettement ?

Pour connaitre votre taux d’endettement, vous allez

  1. Additionner d’une part toutes vos charges fixes.
  2. Additionner par ailleurs tous vos revenus (ramenés sur une base mensuelle).
  3. Diviser le montant total des charges par le montant total des revenus.
  4. Multiplier par 100.

Vous obtenez ainsi un pourcentage. Celui-ci représente la part de vos revenus qui est déjà engagée dans des dépenses auxquelles vous ne pouvez vous soustraire.

Le pourcentage restant correspond alors à ce qu’on qualifie de reste à vivre : l’argent disponible pour faire les courses, se déplacer et se faire plaisir.

Que signifie ce taux sur mon endettement ?

Jusqu’à 33 %, voire 35 % : mon endettement est normal

33 % à 35 %, en fonction de l’importance des revenus, est le taux d’endettement considéré comme acceptable par les banques lorsqu’elles accordent un crédit immobilier.

Normalement, le fait qu’un tiers de vos revenus soit pré-engagé dans certaines dépenses vous laisse suffisamment de marge pour affronter les autres dépenses.

Dans cette zone verte, vous pouvez même vous constituer une épargne de sécurité, voire songer à investir une partie de votre épargne dans un projet.

A partir de 60% : je suis en situation de surendettement

Si votre taux d’endettement dépasse 60 %, vous êtes alors en zone rouge.

En fonction de vos revenus, vous finissez le mois à découvert de plus en plus tôt ; les frais bancaires s’accumulent ; peut-être avez-vous-même songé à souscrire un crédit pour vous acquitter d’une autre dette…

Dans tous les cas, vous n’êtes pas en mesure de payer vos charges en temps et en heure.

Si tel est votre cas, il est plutôt conseillé de se rapprocher de la Banque de France qui pourra vous proposer des solutions pour restructurer vos dettes pouvant aller jusqu’à l’effacement de celles-ci.

Entre 35% et 60% : je tiens le coup, mais mes fins de mois sont compliquées

Entre 33 % et 60 %, vous êtes dans la zone orange.

Vos revenus vous permettent de vous acquitter de vos charges, mais cela demande plus ou moins de privation.

En cas d’imprévus, d’accident de la vie (divorce, décès d’un proche, maladie) ou de perte d’emploi, entraînant la baisse des revenus de votre ménage, vous ne pourrez plus faire face.

Il est important ici de mettre en place des solutions pour gérer au mieux votre budget, retrouver un reste à vivre et même financer un projet, avant de recourir à plusieurs crédits cumulés, parfois à des taux vraiment désavantageux, et à partir de là risquer le surendettement.

Le rachat de crédits : une solution efficace pour baisser son taux d’endettement

Vous souhaitez faire baisser votre taux d’endettement, soit que celui-ci soit trop élevé pour faire financer un besoin ou un futur investissement, soit que vos fins de mois soient de plus en plus tendues.

Si vous avez déjà au moins deux crédits en cours de remboursement, le regroupement de crédits peut s’avérer une solution adaptée et efficace.

En quoi consiste un rachat de crédits ?

Un organisme financier, généralement une filiale de banque spécialisée, rachète tout ou une partie de vos créances. Il rembourse donc d’un coup les dettes et crédits choisis, et met en place un prêt de substitution.

Le regroupement de crédits concerne aussi bien les crédits à la consommation (travaux, auto, prêt personnel, crédit renouvelable), qu’un ou plusieurs prêts immobiliers, et même certains types de dettes (personnelles et familiales).

Comment le regroupement de crédits fait-il baisser mon taux d’endettement ?

En modulant la durée de votre prêt de substitution, vous allez pouvoir adapter la nouvelle mensualité unique de remboursement à vos revenus.

Ainsi, en allongeant la durée du crédit, vous pouvez baisser la mensualité jusqu’à -60 %. Avec celle-ci, c’est votre taux d’endettement qui diminue.

A noter. Il est conseillé de recourir aux conseils d’un organisme de courtage spécialisé en rachat de crédits. En effet, l’allongement de la durée du prêt en augmente le coût global. Il est donc important d’ajuster parfaitement celle-ci à votre situation, vos besoins et projets.

Quels sont les avantages d’un rachat de crédits avec un taux d’endettement baissé ?

  • Vous retrouvez un reste-à vivre plus important, pour gérer votre budget avec plus de sérénité.
  • La restructuration de vos crédits facilite la gestion de vos finances, puisque vous n’avez plus qu’une mensualité à payer.
  • Avec un taux d’endettement écrasé, vous êtes de nouveau éligible à certains financements bancaires, comme un prêt immobilier pour un investissement à but locatif.
  • Pour financer un imprévu ou un besoin (voiture, travaux, voyage, mariage…), vous pouvez solliciter une trésorerie complémentaire. Cette somme est directement intégrée au regroupement de crédits et son remboursement inclus dans la mensualité unique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here